Ministère Parole Vivante

La préexistence de Christ – partie 1

  • La préexistence de Christ – partie 1
image_pdfimage_print

En parlant de préexistence de Christ, nous verrons ensemble cinq aspects de sa préexistence : Sa position sur la création ; sa puissance créative ; sa providence qui contrôle toute chose, sa présence dans l’ancien testament et sa prééminence sur toutes choses.

La préexistence du Christ fait partie du fondement de la foi chrétienne dont dépendent toutes les autres doctrines. C’est une réalité nécessaire pour croire en la divinité du Christ. Elle est si fondamentale que son rejet affecte le reste de la christologie (doctrine de Christ) et la compréhension totale de l’histoire du salut.
L’Évangile de Jean commence différemment des autres. D’emblée il présente un Jésus (La parole) préexistent : « Au commencement était la Parole ». Ce commencement-là, ne se réfère pas à la Genèse, mais bien avant la création du monde. Il se réfère à l’Éternité. Jésus existe depuis toujours.

En vertu de cela, il nous faut observer trois choses en ce qui concerne Sa position au-dessus de toute la création. Premièrement, Jésus est la révélation du Dieu invisible. Regardez Jean 1:18, « Personne n’a jamais vu Dieu ». Il est invisible. Mais Jésus l’a révélé : « Celui qui m’a vu a vu le Père » (Jean 14:9). « Au roi des siècles, immortel, invisible, seul Dieu » (1 Tim. 1:17). Dieu est invisible, mais Jésus nous l’a présenté tel qu’il est. Jésus est Dieu pour nous. « Il est l’image du Dieu invisible » (Col. 1:15). Deuxièmement, il est la représentation complète du Dieu invisible. Hébreu 1:3 déclare clairement que Jésus est : « le reflet de sa gloire et l’empreinte de sa personne ». Une autre version traduit : L’exacte reproduction. La troisième chose concernant Sa position au-dessus de toute la création est qu’Il est la raison même de la création. Pourquoi la création a-t-elle été créée ? Parce que Dieu avait besoin d’aimer quelqu’un ? Non, Dieu n’est pas seul, il est un en trois, et l’amour règne au sein de la trinité et la communion dans la trinité est parfaite. Non, le Seigneur nous a créé pour son bon plaisir. Il nous a créés pour que nous glorifions Dieu et que nous puissions profiter de sa personne.

Colossiens 1:15 dit que Jésus est « le premier-né de toute la création. » Qu’est-ce que cela veut dire. Cela veut-il dire, comme les témoins de Jéhovah qui, réfutant la doctrine de la trinité, disent que Jésus est un dieu créé par Dieu ? Non bien sûr. Essayons de comprendre ce que dit Paul. Le mot « premier-né » est le mot ‘prototokos’ en grec, et est utilisé neuf fois dans le Nouveau Testament. Ce mot n’a pas le même sens que lorsque nous disons de nos jours : « Je suis le premier né de la famille », ce qui est une autre manière de dire que vous êtes l’aîné des enfants. Mais ce n’est pas le sens de ‘protokos’, qui prend une toute autre connotation pour nous lorsque nous lisons Romains 8:29, où Jésus est appelé ‘le premier-né entre plusieurs frères’, à savoir les croyants. Prototokos ne parle pas de temporalité mais de position. C’est-à-dire qu’Il est le plus important. Personne ne prend sa place, et c’est pourquoi Dieu dit : « Que tous les anges de Dieu l’adorent ».

La Bible dit que celui qui est à la tête de l’Eglise est le premier-né, à savoir le premier de la NOUVELLE création. Car en effet, Jésus, en quelques sortes, en ressuscitant des morts est devenu le premier à « naître de nouveau ». Il est préexistant à toute création de ce monde, mais en ce qui concerne la Nouvelle création, il est considéré le premier-né, à savoir le plus important, celui qui a tracé le chemin pour chacun de nous. Le concept du premier-né est aussi un titre transférable. Par exemple, Dieu dit de David qu’il fera de lui « le premier-né (Psaumes 89:27), le plus élevé des rois de la terre ». Remarquez : ‘le plus élevé’. David n’était pas le fils aîné de sa famille. Il était en fait le dernier. Mais Dieu dit qu’il fera de lui le plus élevé des rois. C’est cela être le premier-né de toute la création.

Il n’y a qu’une seule personne qui mène au père, à savoir Jésus Christ

Ainsi, qu’apprenons-nous de Sa position sur la création ? Il est la révélation du Dieu invisible. De par sa position sur la création, Il déclare, montre et révèle qui est Dieu, parce que Dieu est invisible. Pour nous, Dieu est devenu visible, en Christ, pour montrer qui est Dieu. Deuxièmement, Il est la représentation complète du Dieu invisible. C’est en vertu de sa position privilégiée en tant que représentant de Dieu, que nous ne devons pas aller chercher ailleurs, comme certains pensent, en disant que toutes les religions mènent au père. Non, toutes les religions mènent à Dieu dans le sens que tous un jour devront rendre des comptes à Dieu a jour du jugement dernier. Mais il n’y a qu’une seule personne qui mène au père, à savoir Jésus Christ. En toute finalité, c’est le contexte qui détermine toujours le sens, et quand la Bible dit que Jésus est le premier-né de toute la création, elle parle de sa prééminence, de sa position d’autorité et de supériorité sur elle. Encore une fois, nous savons que c’est le cas parce Colossiens, 1:16 dit qu’il est le créateur de toutes choses.

Tout se trouve dans le Christ. Le message final de la Bible est que lorsque vous vous venez à Jésus, vous avez trouvé le Père. « Toute la plénitude de Dieu habite en Lui. » Quand vous honorez Jésus, vous honorez le Père.

Donato Anzalone

Donato Anzalone

RECEVEZ NOTRE LETTRE DE NOUVELLES

Votre don peut faire la différence

Votre don peut faire la différence – Merci

Informations personnelles

Total du don : €5

Get in touch

Collaboratively harness market-driven processes whereas resource-leveling internal or "organic" sources. Competently formulate.