La préexistence de Christ – partie 1

En parlant de préexistence de Christ, nous verrons ensemble cinq aspects de sa préexistence : Sa position sur la création ; sa puissance créative ; sa providence qui contrôle toute chose, sa présence dans l’ancien testament et sa prééminence sur toutes choses.

La préexistence du Christ fait partie du fondement de la foi chrétienne dont dépendent toutes les autres doctrines. C’est une réalité nécessaire pour croire en la divinité du Christ. Elle est si fondamentale que son rejet affecte le reste de la christologie (doctrine de Christ) et la compréhension totale de l’histoire du salut.
L’Évangile de Jean commence différemment des autres. D’emblée il présente un Jésus (La parole) préexistent : « Au commencement était la Parole ». Ce commencement-là, ne se réfère pas à la Genèse, mais bien avant la création du monde. Il se réfère à l’Éternité. Jésus existe depuis toujours.

En vertu de cela, il nous faut observer trois choses en ce qui concerne Sa position au-dessus de toute la création. Premièrement, Jésus est la révélation du Dieu invisible. Regardez Jean 1:18, « Personne n’a jamais vu Dieu ». Il est invisible. Mais Jésus l’a révélé : « Celui qui m’a vu a vu le Père » (Jean 14:9). « Au roi des siècles, immortel, invisible, seul Dieu » (1 Tim. 1:17). Dieu est invisible, mais Jésus nous l’a présenté tel qu’il est. Jésus est Dieu pour nous. « Il est l’image du Dieu invisible » (Col. 1:15). Deuxièmement, il est la représentation complète du Dieu invisible. Hébreu 1:3 déclare clairement que Jésus est : « le reflet de sa gloire et l’empreinte de sa personne ». Une autre version traduit : L’exacte reproduction. La troisième chose concernant Sa position au-dessus de toute la création est qu’Il est la raison même de la création. Pourquoi la création a-t-elle été créée ? Parce que Dieu avait besoin d’aimer quelqu’un ? Non, Dieu n’est pas seul, il est un en trois, et l’amour règne au sein de la trinité et la communion dans la trinité est parfaite. Non, le Seigneur nous a créé pour son bon plaisir. Il nous a créés pour que nous glorifions Dieu et que nous puissions profiter de sa personne.

Colossiens 1:15 dit que Jésus est « le premier-né de toute la création. » Qu’est-ce que cela veut dire. Cela veut-il dire, comme les témoins de Jéhovah qui, réfutant la doctrine de la trinité, disent que Jésus est un dieu créé par Dieu ? Non bien sûr. Essayons de comprendre ce que dit Paul. Le mot « premier-né » est le mot ‘prototokos’ en grec, et est utilisé neuf fois dans le Nouveau Testament. Ce mot n’a pas le même sens que lorsque nous disons de nos jours : « Je suis le premier né de la famille », ce qui est une autre manière de dire que vous êtes l’aîné des enfants. Mais ce n’est pas le sens de ‘protokos’, qui prend une toute autre connotation pour nous lorsque nous lisons Romains 8:29, où Jésus est appelé ‘le premier-né entre plusieurs frères’, à savoir les croyants. Prototokos ne parle pas de temporalité mais de position. C’est-à-dire qu’Il est le plus important. Personne ne prend sa place, et c’est pourquoi Dieu dit : « Que tous les anges de Dieu l’adorent ».

La Bible dit que celui qui est à la tête de l’Eglise est le premier-né, à savoir le premier de la NOUVELLE création. Car en effet, Jésus, en quelques sortes, en ressuscitant des morts est devenu le premier à « naître de nouveau ». Il est préexistant à toute création de ce monde, mais en ce qui concerne la Nouvelle création, il est considéré le premier-né, à savoir le plus important, celui qui a tracé le chemin pour chacun de nous. Le concept du premier-né est aussi un titre transférable. Par exemple, Dieu dit de David qu’il fera de lui « le premier-né (Psaumes 89:27), le plus élevé des rois de la terre ». Remarquez : ‘le plus élevé’. David n’était pas le fils aîné de sa famille. Il était en fait le dernier. Mais Dieu dit qu’il fera de lui le plus élevé des rois. C’est cela être le premier-né de toute la création.

Il n’y a qu’une seule personne qui mène au père, à savoir Jésus Christ

Ainsi, qu’apprenons-nous de Sa position sur la création ? Il est la révélation du Dieu invisible. De par sa position sur la création, Il déclare, montre et révèle qui est Dieu, parce que Dieu est invisible. Pour nous, Dieu est devenu visible, en Christ, pour montrer qui est Dieu. Deuxièmement, Il est la représentation complète du Dieu invisible. C’est en vertu de sa position privilégiée en tant que représentant de Dieu, que nous ne devons pas aller chercher ailleurs, comme certains pensent, en disant que toutes les religions mènent au père. Non, toutes les religions mènent à Dieu dans le sens que tous un jour devront rendre des comptes à Dieu a jour du jugement dernier. Mais il n’y a qu’une seule personne qui mène au père, à savoir Jésus Christ. En toute finalité, c’est le contexte qui détermine toujours le sens, et quand la Bible dit que Jésus est le premier-né de toute la création, elle parle de sa prééminence, de sa position d’autorité et de supériorité sur elle. Encore une fois, nous savons que c’est le cas parce Colossiens, 1:16 dit qu’il est le créateur de toutes choses.

Tout se trouve dans le Christ. Le message final de la Bible est que lorsque vous vous venez à Jésus, vous avez trouvé le Père. « Toute la plénitude de Dieu habite en Lui. » Quand vous honorez Jésus, vous honorez le Père.




Un jour spécial – Pentecôte




Approchez-vous du trône de la grâce

La Grâce de Dieu. Le trône de Dieu a un nom. Il ne s’appelle pas le trône de la justice – quoique notre Dieu est juste. Il ne s’appelle pas le trône de l’équité – quoique Dieu soit équitable. Ni le trône du jugement – quoique Dieu soit à la fois juge et justificateur. Ni le trône du mérite – quoique notre Seigneur ait depuis toute éternité établi un système méritoire qui allie à la fois sa justice, sa bonté et sa compassion. Alors comment se nome le trône de Dieu? Il s’appelle le trône de la grâce.

Or, c’est bien là qu’il faut aller chercher la splendeur de Dieu. C’est au trône de la grâce. Mais que veut vraiment dire ce mot qui est à la fois très théologique, et toutefois, si peu compris. Dans ce message, le pasteur Donato apporte une vision très intéressante de la grâce de Dieu. Celle-ci deviendra une révélation qui vous transportera vers une nouvelle image de Dieu pour vous.




Être mère selon Dieu




Rien de possible sans l’amour




Les mauvais alliages qui contaminent ta foi




Change ta façon de penser




L’intégrité




Dieu le Saint-Esprit #5

L’un des noms du Saint-Esprit est qu’il est votre assistant. Il vous aide de bien des façons, mais l’une des façons, c’est qu’il vous aide à obéir à la Parole de Dieu. Regardez le verset d’aujourd’hui, Ezéchiel 36.26-27:

Ez 36:26 Je vous donnerai un coeur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau; j’ôterai de votre corps le coeur de pierre, et je vous donnerai un coeur de chair. 27 Je mettrai mon esprit en vous, et je ferai en sorte que vous suiviez mes ordonnances, et que vous observiez et pratiquiez mes lois.

Remarquez ce que le Seigneur dit à travers son prophète Ezéchiel, dans une autre traduction il dit : « Je vous donnerai un cœur tendre, un cœur sensible – et ici il continue : je ferai en sorte que vous suiviez mes instructions !!! » Quelle promesse étonnante. Mais soyez certain de ceci : il ne s’agit pas seulement d’une promesse. C’est un fait ! Quand vous êtes né de nouveau, le Père vous a donné un nouveau cœur et un nouvel esprit. Vous êtes devenu une nouvelle personne. Vous avez reçu la nature d’amour de Dieu dans votre esprit et maintenant, vous avez aussi reçu la puissance de résister à votre chair et d’obéir à Dieu.

Quand votre esprit ou votre chair dit non, tenez ferme dans la foi et dites à votre chair : « Je suis un croyant né de nouveau. Je suis un enfant de Dieu. Je suis rempli du Saint-Esprit. Je suis plus que vainqueur, et je suis habilité par le Saint-Esprit à obéir à la Parole de Dieu. J’obéis donc à Dieu et je n’écouterai pas ma chair. »

En faisant cela, vous sentirez une audace, à l’intérieur de vous, qui vient de l’Esprit Saint. Vous parlerez à votre chair avec autorité, avec assurance, et avec confiance ; et alors, vous commencerez à obéir à la Parole de Dieu.

Dites cette prière avec moi aujourd’hui :

Seigneur, donne-moi information, inspiration, impartition et révélation du Saint-Esprit.




Le Dieu Tout Suffisant

1 Pierre 5.7 – déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous.

Quand Dieu est apparu à Abraham dans Gen. 17.1, il s’est révélé comme le Dieu Tout-Puissant, dont le nom hébreu est El Shaddai. El Shaddai signifie le Dieu TOUT SUFFISANT. Shaddai vient de la racine hébraïque qui signifie mamelle. C’est l’image d’un bébé qui tire tout ce dont il a besoin du sein de sa mère. Nous obtenons tout ce dont nous avons besoin de notre El Shaddai, notre Dieu qui est tout suffisant.

Il est tout ce dont nous avons besoin. Quand Elie s’est enfui vers le ruisseau Kerith, le Seigneur a envoyé des corbeaux pour le nourrir. Jésus multiplie les poissons et le pain et nourrit des milliers d’hommes et de femmes venus l’écouter. Pendant 40 ans, dans le désert, El Shaddai a nourri chaque jour des millions de personnes avec de la manne et des cailles. Il est le Dieu plus que suffisant.

Il y a plusieurs années, alors que nous roulions en voiture en Sicile, mon père s’aperçu qu’il n’y avait plus d’essence dans la voiture. Comme nous étions très loin de toute station-service, nous avons prié et demandé à Dieu de fournir de l’essence jusqu’à ce que nous puissions en trouver une. Avec un réservoir totalement vide, nous avons parcouru plus de 50 km. Dieu, qui est plus que suffisant, avait pourvu. Dieu est El Shaddai. Le Dieu qui suffit.

Il est la force de votre vie. Il est votre portion. Il est votre tour forte où vous pouvez courir quand vous en avez besoin. C’est la raison pour laquelle vous pouvez faire ce que Pierre a dit dans notre texte pour aujourd’hui : « déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous »

Ses soins sont soutenus par sa puissance et son autorité ; par son amour et sa compassion, et par le fait certain qu’il est le Dieu qui est tout suffisant.